Goudeau, Émile (1849-1906)


Originaire de Périgueux, il monte à Paris pour occuper un poste au Ministère. En 1878, il fonde le Club des Hydropathes où se rencontrent, dans le Quartier Latin, les jeunes poètes, les fumistes, les étudiants... Il sera des Hirsutes, mais la rencontre de Rodolphe Salis, en 1881, va le lancer vers Montmartre et le Chat Noir.

Il sera à la fois poète, romancier et journaliste. De style assez conservateur, ayant un intérêt pour le classicisme - qui parait dans ses références mythologiques et dix-huitièmesques - il sera surtout, avec Félicien Champsaur, le promoteur du Modernisme, cette illustration de la vie parisienne de la fin du dix-neuvième siècle, déjà frappante par la modernité de ses préoccupations.

Bibliographie:

Un commis principal du Ministère des Finances explique à Émile Goudeau de quoi sera faite sa première journée de travail :

Ce registre de chiffres a été pointé déjà au crayon noir, au crayon bleu, au crayon vert, au crayon jaune; il s'agit de savoir si les nombres sont identiquement portés sur l'un et l'autre de ces deux registres, vous allez pointer - oh! mais très attentivement - avec votre crayon rouge.

Dix ans de bohème, 1888



Liste des écrivains en ordre alphabétique
Liste des écrivains en ordre chronologique
Vers la page d'accueil